UniFR

Intérêts et limites de l’utilisation d’une méthodologie mixte dans la recherche en psychologie de la santé

LETTRES - CERF

Présentation de Francesca Bosisio, collaboratrice de recherche à la Chaire de soins palliatifs gériatriques, CHUV, lors de la sixième édition du séminaire du CERF, le 8 juin 2018.

Les méthodologies ou méthodes mixtes sont des approches spécialement appropriées lorsque le chercheur souhaite articuler des connaissances du particulier et du général. Néanmoins, ces méthodologies souffrent d’un manque de reconnaissance en raison, entre autres, de l’existence d’un débat opposant les paradigmes positiviste-objectiviste et constructiviste et car certains auteurs justifient l’articulation de méthodes qualitatives et quantitatives par des arguments uniquement pragmatiques et utilitaristes. Ces débats seront brièvement présentés et une explication de comment il est possible de les dépasser sera donnée. Une recherche conduite en Suisse sur la décision de don d’organes sera présentée pour illustrer ces propos ; recherche impliquant des facteurs multiples et complexes qui se prête particulièrement bien à l’usage de méthodes mixtes, quantitatives et qualitatives.