FTU-03, OLGA BOLSHANINA - Transitions urbaines en gros format : visions et expériences en Suisse et en Russie

Laboratory of Architecture and Sustainable Technologies (LAST)

1 November 2021, Martine Laprise, 57 views

En dépit de l’héritage politique ou culturel des territoires en question, il existe une persistance de sites industriels et post-industriels enclaves au cœur des villes, de même que les cours d’eau en ville pourraient être considérés comme une infrastructure à part entière de l’expérience urbaine. Cette condition requestionne alors le terme de rive urbaine, comprise à la fois comme une berge, un vide, un parc, un flux, un horizon ou une image pour le projet architectural et urbain. 

La vision du quartier Ronquoz à Sion porte sur la transformation progressive d’une zone industrielle en activité́ de 60 hectares, ceinturée par des infrastructures de transport lourdes (aéroport, autoroute, voie ferrée) s’ouvrant sur le Rhône. Poursuivre le développement démographique de la ville tout en remettant le paysage au centre de la vallée est l’enjeu principal du projet. Au vu de la distribution parcellaire et des activités présentes sur site, le bâti et le non-bâti sont régis par une série de principes urbanistiques n’obéissant pas à̀ une géométrie prédéfinie. Leur densité́ génère une animation du sol, où les grands espaces de rencontre sont complémentaires et interdépendants. Ici, le bâti se développe dans le sens de la vallée, en créant au milieu un espace paysage : une chaine de parcs relie par un cordon boisé forme un chemin densément bordé d’arbres. À la manière d’un « cadavre exquis », chaque pièce de quartier s’accompagne d’une pièce de parc, représentant en soi une extension qualitative pour la ville, au bénéfice de la communauté́. Dans les rues, sur les places et dans les jardins communautaires sont plantés des arbres en grand nombre et, surtout, des arbres fruitiers. Lieux propices à̀ la détente, offrant de l’ombre et combinés à des mesures de rétention d’eau, ceux-ci recréent un climat, pour tous – pour aujourd’hui et, à plus forte raison, pour demain – jusqu’à rejoindre la rive du fleuve.

Inscrit au cœur de Moscou, le projet de la Brasserie Badaevskiy est une réponse contemporaine à la réhabilitation du patrimoine industriel de nos mégalopoles, transformant ce site célèbre mais largement abandonné et délabré, en une destination publique pour la ville. Ouvrant l’accès aux berges de la rivière et aux bâtiments historiques de l’ancienne usine, le projet consiste en une imbrication de programmes mixtes ainsi qu’à la création d’une nouvelle typologie d’habitat, élevée à plus d’une trentaine de mètres du sol, surplombant un parc public densément arboré, le tout orienté face au cours d’eau. Entre la promenade fluviale et le Kuzuzovskiy Prospekt, un nouveau paysage se met en œuvre, maximisé par de larges espaces verts, permettant les transitions entre lieux publics, semi-publics et privés. La Brasserie Badaevskiy pourrait être considérer comme un Archétype du 21ème siècle, de densification et de programmation d’un tissu urbain déjà établie.

Dans les contes traditionnels russes, Buyan est une île légendaire qui apparaît et disparaît au gré́ des marées de l’océan. Le concours du parc Tuchkov Buyan met en évidence par le projet, l’histoire d’une rive. En étudiant l’histoire du site, plusieurs cartes ont été superposées pour révéler les changements progressifs de son identité́ et de sa géométrie. Aujourd’hui, le site est le témoin de ses transformations : une dalle de béton coulée et laissée en place par le projet interrompu du quartier juridique, couvre environ 60% de la parcelle. Par cet exercice d’archéologie urbaine, le site apparait comme une ruine contemporaine, artificielle, dont la profondeur devient un potentiel pour une nouvelle topographie. Le projet définit alors trois couches de paysage : la vallée, la forêt et le plateau supérieur. Inspirée par les peintures pittoresques de Shishkin et Levitan, la vallée réinterprète le rivage historique de la rivière Neva et les écosystèmes originaux de Saint-Pétersbourg. Cette métamorphose de l’existant vise à̀ transformer un site abandonné à une destination publique dynamique pour les citoyens de Saint-Pétersbourg. 

Viewable by everyone. All rights reserved.